L’œuvre d’art et la question de la beauté

L’œuvre d’art et la question de la beauté

Paul Ricœur le faisait naguère remarquer : l’esthétique du sublime et la théorie du génie artistique ont fleuri au détriment de la réflexion sur l’œuvre d’art. Cette dernière est même l’objet de toutes sortes de déconstruction. Mais peut-on soulever la question : qu’est-ce qu’une œuvre d’art ?, sans avoir à l’esprit maint exemple de ce qui est reconnu par le sens commun comme des chefs-d’œuvre ? Peut-on tenter de débusquer les préjugés qui empêchent de les voir dans leur évidence propre ?

 

Par Patrick Tricoire, professeur de philosophie

Les mardis de 14H à 15H30

 

1.  Art et mimesis : pourquoi Platon chasse-t-il les poètes de sa cité juste ?

2.  Art poétique et tragédie : Aristote

3.  Nietzsche et l’origine de la tragédie grecque

4. La violence fondatrice et la tragédie : Pourquoi Aristote aurait-il manqué l’interprétation de la catharsis ? (René Girard)

5.  L’âme peut-elle s’élever de la lumière qui éclaire les beautés sensibles à la lumière intelligible ? (Plotin)

6. L’homme de l’humanisme est-il condamné à être son propre créateur ? (Pic de la Mirandole et le néoplatonisme de la Renaissance)

7.  L’inutile beauté des œuvres d’art : pourquoi l’esthétique de Kant contribue-elle à son insu à la dévalorisation de l’œuvre d’art ?

8.  L’artiste produit-il l’œuvre, ou bien est-il produit par elle ? (Bergson)

9. L’œuvre d’art a-t-elle perdu son aura ? (Walter Benjamin)

10.  L’œuvre d’art resplendit-elle à la croisée du ciel et de la terre, de l’homme et du monde ? (Heidegger)

 

17/10/17 – 14/11/17 – 5/12/17 – 19/12/17 – 16/01/18
6/02/18 – 20/02/18 – 20/03/18 – 3/04/18 – 17/04/18

 

Tarif : les 10 cours d’1H30 : deux versements de 32,50 € (prix total : 65,00 €)
(Adhésion non comprise)