Les mosaïques de Ravenne

LES MOSAÏQUES DE RAVENNE

L’iconographie des mosaïques, de la culture romaine à la culture byzantine

 

Par Delphine Bordier, ancienne élève de l’École Normale Supérieure, agrégée d’italien

 

Les mercredis de 18H30 à 20H

 

Située au bord de la mer Adriatique, Ravenne fut longtemps un pont entre l’Orient et l’Occident, et subit de nombreuses influences culturelles. De par sa position stratégique, elle fut successivement capitale de l’empire romain d’Occident, du royaume ostrogoth de Théodoric, puis, sous le règne de l’empereur Justinien, capitale de l’exarchat byzantin en Italie. Les souverains qui conquirent Ravenne firent construire des édifices qui témoignent de leur culture d’origine. À travers les mosaïques, en particulier, ils eurent à cœur de représenter leurs ambitions politiques et d’affirmer leur culte.

 

 

L’iconographie paléochrétienne dans les mosaïques de Ravenne

Baptistère des Orthodoxes
Mausolée de Galla Placidia

Les représentation naturalistes, entre culture romaine et culte arien

Sant’Apollinare Nuovo
Baptistère des Ariens

L’iconographie impériale byzantine sous le règne de Justinien

San Vitale : cour de Justinien et cour de Théodora
Sant’Apollinare in Classe : Constantin IV et son fils Justinien

L’affirmation de la foi orthodoxe dans les mosaïques d’époque byzantine

San Vitale : mosaïques du choeur
Sant’Apollinare in Classe : mosaïques de l’abside

 

8/11/17
22/11/17
6/12/17
20/12/17
24/12/18

 

Tarif : les 5 cours d’1H30 : 32,50 €
(Adhésion non comprise)