LE NOUVEL ART DE LA COULEUR -
Vitraux contemporains de Chartres et d'Eure-et-Loir 
 
LE NOUVEL ART DE LA COULEUR
VITRAUX CONTEMPORAINS DE CHARTRES ET D'EURE-ET-LOIR
 
Dir.: J.-F. Lagier
113 p., ill. couleurs,
Centre international du Vitrail, Chartres, 2006
Prix de vente: 25 euros

 

 
 
 
 
 
Exposition
2006 - 2007
 
Catalogue
Le Nouvel art de la couleur. Vitraux contemporains de Chartres et d'Eure-et-Loir, Chartres, CIV, 2006.
Prix de vente =  25 euros
Cliquez ici pour visualiser le catalogue (Rubrique <Editions>).
 

 
Pour célébrer le millénaire de la cathédrale, le Centre international du Vitrail a réuni les artistes contemporains inspirés par Chartres et qui travaillent dans les nombreux ateliers de vitraux installés autour de Chartres.

Une exposition de plus de soixante-dix vitraux, qui regroupe le travail de vingt-neuf artistes, d’une dizaine d’ateliers, sur le thème « Le nouvel art de la couleur », présentée sur un parcours de 1000 m2 , sous les magnifiques croisées d'ogive du XIIIe siècle du cellier de Loëns, site classé monument historique, dans lequel est installé le Centre international du Vitrail, à quelques pas de la cathédrale.

Le vitrail n’est plus le même : depuis deux décennies les artistes lui ont donné de nouvelles couleurs : cette rencontre entre la tradition, le savoir-faire ancestral et les plasticiens formés aux langages contemporains de la couleur et de la lumière, est née sous l’influence de Chartres. Les précurseurs, Alfred Manessier, Jean-Pierre Raynaud sont venus réaliser leurs vitraux à l'atelier Lorin à Chartres dans les années 1970-80. Aujourd’hui, une nouvelle génération d’artistes, attirés et fascinés par la composition avec les couleurs issues de la lumière, invente, à Chartres, de nouveaux moyens d’expression.

Le vitrail : un art du patrimoine et un art contemporain

L’endroit où l’artiste travaille n’est pas indifférent à la qualité de son travail et l’on vient à Chartres pour accueillir l’instinct de création et pour apprendre à prolonger les techniques anciennes avec les techniques modernes.
Chartres, c’est l’expérience grandiose de la couleur bleue, source de paix, de ciel, de nuit illuminée. C’est l’expression de symphonies de tonalités élaborées dans la lumière à partir de quelques tons fondamentaux.

On vient à Chartres pour apprendre le vitrail, comme on va à Ravenne pour apprendre la mosaïque ou à Assise pour la fresque.

Les vitraux de Folon : « Des images vivantes »

C’est peu connu du grand public, mais le célèbre Jean-Michel Folon a créé des vitraux dont certains seront dévoilés à l’occasion de cette exposition.

Jean-Michel Folon, qui a travaillé avec l’atelier Loire, écrivait en 1991 : « Un jour vous venez à Chartres [….] Vous voulez apprendre l’art du vitrail. […] Avec le maître-verrier vous choisirez des couleurs. Vous aurez toujours à l’esprit vos idées de transparence et de lumière. Et le miracle va enfin se produire. La lumière du jour va allumer votre vitrail. Le soleil va lui donner la vie et le mouvement. Votre création va se modifier à chaque instant, selon l’heure du jour. Vous avez enfin réalisé une image vivante ».

Entrée des vitraux d’Udo Zembok et de Kim en Joong à la cathédrale de Chartres (2006)

Udo Zembok vient de créer un « rideau de lumière » pour délimiter le baptistère de la crypte sud. C’est un ensemble de six grands panneaux de verre fusionné, véritable innovation technique pour créer un espace de transparence et redonner au lieu sa fonction de déambulation.

Le Père Kim en Joong, dominicain d’origine coréenne, a créé deux importantes verrières qui seront installées dans la chapelle de la crypte de la cathédrale.

Les verrières d’essai de ces œuvres sont présentées dans l’exposition « Le nouvel art de la couleur ». Une occasion unique de les voir de près et de comprendre l’élaboration technique et artistique du vitrail contemporain.

Cette entrée de l’art actuel dans la cathédrale de Chartres démontre la vitalité de l’art du vitrail… Un art millénaire qui met en exergue le lien entre les générations d’artistes et la mémoire active des gestes et des œuvres entre la cathédrale de Chartres et le Centre international du Vitrail.